petit enfant avec strabisme ( oeil qui louche )

LES PHORIES

Les phories sont des déséquilibres oculaires subtils qui se produisent lorsque les yeux ont une tendance à se dévier légèrement de leur position normale lorsqu’ils sont au repos, mais peuvent maintenir un alignement précis lorsque l’attention visuelle est portée sur un objet spécifique. Il en existe de différents types, chacun correspondant à un déséquilibre spécifique dans l’alignement des yeux. Il peut y avoir un déséquilibre sur le plan horizontal, sur le plan vertical ou sur le plan …. Ils peuvent se cumuler entre eux.

L’EXOPHORIE

L’exophorie est un terme qui décrit un petit déséquilibre entre nos yeux. Normalement, nos yeux regardent dans la même direction et travaillent ensemble. Mais parfois, un œil a tendance à regarder un tout petit peu plus vers l’extérieur que l’autre œil. Cela ne crée généralement pas de problème car lorsque nous nous concentrons sur quelque chose, nos yeux se recentrent pour voir clairement.

En situation de grosse fatigue ou de relâchement de l’attention cela peut aller jusqu’à une vision «double »ou légèrement dissociée des images.

L’ESOPHORIE

Tout comme l’exophorie, l’ésophorie agit sur le plan horizontal. A l’inverse, l’un des yeux a tendance à regarder un peu plus vers le nez que l’autre.

Les symptômes sont les mêmes et un simple clignement des yeux ou reprise de l’attention suffisent à recentrer la vision pour les cas les plus fréquents.

L’HYPERPHORIE

Ce défaut visuel agit dans le plan vertical. Le mot hyperphorie signifie qu’un œil peut être légèrement plus haut que l’autre lorsque nos yeux sont au repos (on parle d’hypophorie pour l’œil qui est légèrement plus bas). Cela ne veut pas dire que l’œil est constamment élevé, mais simplement qu’il peut être un peu plus haut par moments. Lorsque nous nous concentrons sur quelque chose, nos yeux s’alignent correctement pour nous permettre de bien voir.

LA CYCLOPHORIE          

 Nous sommes ici dans un cas un peu différent. Cela veut dire que nos yeux peuvent tourner légèrement comme si l’un tournait un peu plus que l’autre autour de leur axe vertical. Cela peut influencer comment nous percevons la profondeur et les objets en 3D.


QELLES SONT LES SOLUTIONS EXISTANTES POUR CORRIGER LES DIFFERENTES PHORIES ?

 

Certaines solutions peuvent être envisagées pour ces défauts et améliorer la vision binoculaire. Cependant, il est important de consulter un professionnel de la vision pour obtenir un diagnostic précis et des recommandations adaptées à chaque cas spécifique. Voici quelques-unes des solutions possibles:

  1. Lunettes de correction : Pour certains cas, des lunettes peuvent être prescrites. Une correction soulageant la fatigue oculaire peut permettre d’aider à aligner les yeux et à réduire les symptômes associés aux phories.
  2. Prismes : En plus des lunettes, des prismes spéciaux peuvent également être utilisés. Les prismes sont de petites lentilles qui peuvent être ajoutées aux lunettes pour aider à réaligner les yeux. Ils modifient la direction de la lumière pour permettre aux yeux de travailler ensemble plus harmonieusement.
  3. Exercices de renforcement oculaire : Des exercices spécifiques peuvent être recommandés pour aider à renforcer les muscles des yeux. Ces exercices peuvent améliorer la coordination entre les muscles oculaires et contribuer à réduire les déséquilibres.
  4. Thérapie de vision : La thérapie de vision est une approche plus globale qui implique une série d’exercices et d’activités visuelles conçus pour rééduquer le système visuel. Elle vise à améliorer la capacité des yeux à travailler ensemble et à mieux traiter les informations visuelles.
  5. Changements de mode de vie : Dans certains cas, des ajustements simples dans le mode de vie peuvent aider à réduire les symptômes des phories. Cela peut inclure des pauses fréquentes lors de la lecture ou de l’utilisation d’écrans, ainsi que des ajustements ergonomiques pour prévenir la fatigue visuelle.

Il est important de se rappeler que la meilleure approche dépendra du type et de la sévérité du défaut, ainsi que des symptômes ressentis. Un professionnel de la vision qualifié pourra évaluer la situation de manière détaillée et recommander les options de correction ou de gestion les mieux adaptées à chaque individu.

PARTAGER !

Laisser un commentaire